As-tu vu le bonheur ?

Il est là, sur Instagram

Il est là, sur Facebook

Il est là, partout, autour de toi.

Entre deux tranches de malheur bien épaisses,

On te montre ce qu’est le bonheur.

Un corps galbé,

Un corps bronzé,

Un corps agile,

Dont on prend jalousement soin.

Sport, relaxation et alimentation.

Le bonheur n’est pas sous la pluie,

Sous la pluie, tu bronzes pas.

La pluie c’est nul, c’est froid, ça mouille.

Le bonheur n’est pas dans le surpoids.

Fait du sport, bouge ton corps.

Le bonheur, c’est zéro malheur.

Rien que le bonheur.

Du soleil, des plats équilibrés, des paysages de rêves.

Un bel homme et une belle femme

Voilà le couple parfait,

Et tant pis pour te petits bourrelets,

Et tant pis pour ta silhouette,

T’es pas mince, cache-toi.

Tes week end c’est Lidl ?

Cache-toi, ta vie n’est pas cool !

T’as plus de trente ans, alors t’es vieux, cache-toi.

Le bonheur, c’est la jeunesse, les licornes, les « cœurs cœurs soleil ».

À l’extrême opposé des informations.

Le coup de blues, c’est mal.

Ne pas être heureux, c’est mal.

Ne pas avoir trouvé le parfait bonheur, c’est mal.

Et si tu trouves pas, tu culpabilises, donc, c’est mal.

Si tu cherches, c’est que t’es pas heureux, c’est mal.

T’es moche, gros, t’habites pas une ville cool ?

Mais à quoi tu sers ? Pourquoi tu te permets de vivre ?

Tu sais, j’ai la gueule que j’ai depuis des années.

Je fais avec, c’est la mienne.

Tu sais, avant, j’avais un corps d’athlète,

Aujourd’hui, j’ai un corps qui est ce qu’il est,

Et il me rend encore bien des services.

C’est ce que je lui demande.

Ma tête, ce qu’elle est au-dehors, chacun jugera

Elle ne plaira pas à tout le monde, c’est bien.

Ce qui est au-dedans m’importe plus.

La coolitude, le fun, le soleil,

Je n’ai pas trop le temps de photographier tout cela.

Je vis, avant tout pour moi,

Je vis, non pour montrer que ma vie est belle,

Je vis, non pour me convaincre que j’aime la vie,

Je l’aime.

Je l’aime, de ses joies et de ses peines.

Je sais que je suis heureux, parce que je me souviens des malheurs

Je sais que je suis aimé, car je me souviens de la solitude.

Je sais que je peux me tromper,

Et alors, l’erreur et humaine.

Certains me détestent,

Certains m’ignorent,

Certains ne savent pas que j’existe (les pauvre ^^)

Certains m’apprécient.

Au fond, ce qui compte

C’est que je sois moi, pour moi, pour m’apprécier moi.

Simplement parce que c’est ma vie.

Je crois avoir découvert un truc.

Plus je suis moi, plus je m’apprécie sincèrement,

Mieux je vis.

La vérité de ta vie n’est pas dans le regard que tu portes sur les autres,

La vérité de ta vie n’est pas dans le regard que les autres portent sur toi.

La vérité de ta vie est dans le regard que tu portes sur toi.

Apprends à être ton ami, ton aimant.

Ne te déteste pas.

Tu as tant de qualité.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *