Les clés… C’est bien d’avoir les clés. Oui, vraiment. D’ailleurs, y’a tout plein de monde qui vous en donne des clés sur les internet.

Voici les premiers résultats retournés par le moteur Qwant pour la requête « les 5 clés pour » :

  • Les 5 clés pour réussir
  • Burn-out, les 5 clés pour s’en sortir
  • Les 5 clés pour devenir riche
  • Les 5 clés pour prendre les bonnes décisions
  • Les 5 clés pour cultiver son intelligence émotionnelle (très tendance l’IE)
  • Les 5 clés pour motiver ses collaborateurs sans argent (ambigüe ce titre-là)
  • Les 5 clés pour gérer les conflits au travail
  • Les 5 clés pour créer une décoration scandinave
  • Les 5 clés pour réussir son marketing SMS

Avec ça, vous avez quand même un sacré trousseau de clés. Un truc à faire pâlir de jalousie notre ami « Passe Partout » (Fort Boyard, toi-même tu sais, il n’y pas de honte à cela).

Les Maitres des clés

Bien ! Nous avons nos clés grâce à tous les maitres des clés sur internet. Merci à eux. Avoir des clés, c’est déjà bien. C’est vrai, au moins nous avons un joli trousseau bien fourni, bien dense.

Et maintenant ? Et bah… Nous voilà au beau milieu du centre-ville d’une bonne grosse mégapole, avec un trousseau de clés. Ne reste plus qu’à trouver les portes qui vont avec les clés en question.

J’ai pris, au hasard, l’article sur le burn-out. Et voici les 5 clés :

  1. Apprendre à reconnaitre les symptômes
  2. Apprendre à se connaitre
  3. Assumer plutôt que culpabiliser
  4. Apprendre à se protéger pour sortir du burn-out
  5. Équilibrer ou rééquilibrer vie personnelle, sociale et professionnelle

Puis, j’ai pris l’article sur le marketing SMS

  1. Savoir d’abord se fixer des objectifs
  2. Attirer l’attention du destinataire en soignant l’accroche
  3. Savoir envoyer son message au bon moment
  4. Savoir quand relancer le destinataire
  5. Réussir son marketing SMS puis fidéliser son client

Dans les deux cas, nous apprenons surtout que nous n’avons pas appris grand-chose et qu’il va nous falloir creuser sérieusement le sujet !

Les articles qui se targuent de « donner les clés » enfoncent un certain nombre de portes ouvertes et nous mettent dans le désarroi de par l’ensemble des problèmes qu’ils soulèvent.

Des clés, mais pas de portes

J’ai lu les deux articles en question, le premier, si vous êtes dans un état de mal-être, ne le lisez pas ! Filez plutôt voir un psychologue, allez faire du sport, bourrez-vous la gueule, ce sera plus utile que de lire ce billet qui vous fera déprimer plus encore.

Quant au billet du marketing SMS, il est fidèle à bien des articles que l’on peut lire sur le marketing. Sans aucun réel levier actionnable, plein de poncifs et de généralités, taillées pour le référencement, mais en aucun il ne répond à la question que l’internaute pourrait se poser, pire il pose encore plus de questions ! Voilà qui va aider le lecteur.

En soi, ce ne sont pas de mauvais billets, les deux traitent correctement du sujet. Mais dans les deux cas, ce ne sont pas des clés que vous avez. Une clé est une chose actionnable, elle ouvre une porte, que vous allez franchir, donc, vous avancer.

Dans l’esprit, une clé débloque une situation. Or, la grande majorité des articles qui proposent des « clés » sont plus souvent des culs-de-sac qu’une réelle avancée.

#JeSuisParesse

Cela étant, il est également à noter la paresse du lecteur. Ce dernier veut des solutions clés en main, sur mesure, qu’il puisse utiliser immédiatement sans qu’il lui soit besoin de réfléchir plus avant.

Je suis bien au regret de vous annoncer que votre paresse ne sera en rien récompensée. Au contraire, vous allez perdre du temps et une précieuse énergie. Un problème, de toute nature, ne se règle pas par la paresse, mais avec de l’énergie, de l’entrain, de la volonté.

Lorsque je conseille mes clients, ils me demandent souvent ce que j’ai fait pour moi, avec l’espoir de l’appliquer de facto à eux-mêmes. Malheureusement, ce n’est pas ainsi que cela fonctionne.

Comme tout un chacun, je suis unique, avec mes forces, mes qualités, mes zones d’ombres. J’ai mon parcours, mes envies. J’ai ma façon de percevoir le monde qui m’entoure, mes valeurs, mes principes.

Tout cela me fait moi, et ce que j’applique à ma personne, tant en développement personnel qu’en stratégie marketing et ne peut s’adapter tel quel à vous.

Il est regrettable que les agences de communications aient galvaudé le terme « chaque client est unique, votre communication se doit de l’être » en faisant la même chose pour chacun (vive la course à la rentabilité), parce que, même galvaudé, cela reste vrai.

Il en va de même dans le coaching ! Les grandes messes de la motivation et du développement personnel ressemblent à une émission de variétés plus qu’a un accompagnement personnalisé. Vous pourrez, dans tous les poncifs énoncés par le gourou, quelques puch-lines qui feront leur effet sur vous, c’est vrai. Pour autant, cela reste un simple sparadrap et une illusion du mieux-être dont les effets vont rapidement se dissiper sans créer un changement en profondeur. Leur but ? L’accoutumance.

La seule clé qui prévaut, à mon sens, c’est la réflexion, l’étude de soi, de ses besoins, c’est la conscience du temps et des moyens qu’il faudra mettre à disposition pour atteindre l’objectif souhaité.

Il est vrai qu’il en faut pour tous les goûts, alors, en cela, ces billets ont toute leur place sur la toile. Et comme le dit le marketing, il faut donner aux gens ce qu’il demande.

Et comme le disait Steve Jobs : « Vous ne pouvez pas demander aux gens ce que va être la prochaine grande révolution. Henry Ford a dit un jour : Si j’avais demandé à mes clients ce qu’ils voulaient, ils m’auraient répondu : un cheval plus rapide. »

Surprenantes ces deux approches, n’est-ce pas.

Je n’ai jamais voulu donner à mes clients ce qu’ils disent attendre, parce qu’il faut d’abord creuser avec eux. C’est dans tout ce qu’ils dont ils pensent ne pas avoir besoin que très souvent se trouve le réel besoin.

Et pour qui souhaite réussir, cela demande le courage de ne pas vendre ce que le client réclame, mais bien de prendre le temps de l’écouter et découvrir son besoin dans tout ce qu’il ne dit pas. Voilà pourquoi le marketing et le coaching sont deux disciplines passionnantes.

Pour finir, vous n’avez pas besoin d’un trousseau de clés à la « Passe Partout », vous besoin de calme, de réflexion, et de clarté pour fixer et atteindre vos objectifs. Et vous avez tout à fait le droit de croire le contraire.  C’est vous le boss !