Le personal branding 1

Le personal branding, c’est quoi, à quoi ça sert ?

Qu’est-ce que le « personal branding » ? En résumé, c’est tout ce qui touche à votre « image de marque », que vous soyez salarié, en recherche d’emploi ou entrepreneur, vous avez une image, et cette image est importante. Ne dit-on pas « vous n’aurez pas deux fois l’occasion de faire une première bonne impression » ? Hé bien voilà, c’est une question d’image.

Le personal branding 2

Inutile le personal branding ?

Il n’en demeure pas moins que le personal branding reste d’actualité, plus que jamais. Peut-être allez-vous objecter qu’en tant que salarié ou chercheur d’emploi, vous n’êtes pas une « marque » et que vous n’avez pas besoin de cela, et que de toutes les façons vous n’y croyez pas un instant, c’est encore un « truc » marketing.

Vous avez raison sur un point, c’est un « truc marketing », et un vieux truc. Un truc vieux comme le monde, comme le marketing qui se recycle sur lui-même depuis toujours. Là-dessus, vous avez raison.

Pour autant, doit-on se dire que le personal branding est inutile ? Prenons quelques exemples de personnalités ayant un impact certain sur nous. Prenons Steve Jobs ou Elon Musk, prenons chez nous Coluche, Jean Jacques Goldman, prenons Zidane, ou Noah.

Quel est le point commun entre toutes ces personnes ? Le soin apporté à leur « image ». Je dirais même à leur « image de marque ». Elles savent (ou savaient) parfaitement communiquer.

Toutes les personnes qui savent bien, voire parfaitement bien communiquer possèdent toutes un cadre bien défini, et s’expriment dans ce cadre. C’est là l’utilité Personal Branding

Les étiquettes et le cadre

C’est dans ce cadre qu’elles expriment leurs valeurs, leurs talents, et si elles sortent du cadre à un moment précis, elles savent pourquoi et comment le justifier. Elles ne sortent pas du cadre, elles l’élargissent selon leurs besoins.

Vous savez à quel point la nature humaine aime poser des étiquettes sur tout, et surtout sur les gens. Et il se peut que l’on vous colle une étiquette déplaisante sur le dos.

  • Parce que vous aimez l’humour, alors, vous aurez l’étiquette d’une personne drôle, mais pas sérieuse.
  • Parce que vos avis sont critiques, tranchés, mais justes, vous pourriez avoir l’étiquette de l’emmerdeur, du râleur. Pas sympa cette image n’est-ce pas.

Je prends ces deux cas un peu extrêmes pour vous montrer à quel point une étiquette peut avoir une influence négative sur votre vie, votre carrière, que vous soyez salarié ou entrepreneur.

Le bon usage du personal branding

Comment se défaire de ses étiquettes, comment avoir la maitrise de votre image, comment utiliser vos talents naturels pour les mettre en valeur, en faire des atouts et non des boulets ?

C’est là que le personal branding intervient. Il vous redonne le contrôle de votre image, quel que soit le contexte.

Le personal branding n’est pas qu’une affaire de « communication ». Il est avant tout une affaire de « connaissance de soi ».

Définir le cadre de votre communication, à titre personnel ou professionnel, c’est d’abord se connaitre au travers de son parcours de vie, au travers de ses propres valeurs, et du sens que vous souhaitez donner à votre existence.

Vous avez des doutes ? Et c’est normal ! Combien de personnes ont fait en sorte de créer une « marque », une « image » pour nous donner cette sensation d’être une personne bienveillante, attentionnée, agréable et puis, avec le temps, l’image s’est délitée laissant place à une personne bien différente pour nous laisser finalement déçues avec cette sensation d’avoir été trompé ?

Dans ces cas précis, on dit que le « masque tombe ». Puisqu’il est effectivement question d’avoir fabriqué un masque de toutes pièces. Ces personnes existent encore, et elles existeront toujours.

La connaissance de soi, la maitrise de son image

Le personal branding, celui que je prône, celui qui est l’origine de la chose est fondé sur les valeurs réelles de la personne et non sur ce que les gens ou le marché attendent.

Le personal branding n’est pas un masque que vous porteriez selon les circonstances et les interlocuteurs, ce serait mentir et il n’est pas question de mentir. Question d’éthique, de valeurs. Chacun son truc.

Le principe est d’être vous, simplement et tout naturellement vous, en parfaite connaissance de cause et en maitrise. En effet, se connaitre donne une meilleure maitrise.

Lorsque l’on sait ce qui nous fait sortir de nos gonds, ou que l’on sait ce qui nous fait rougir, il est bien plus facile d’apprendre à réagir sereinement afin d’apporter une réponse utile à la situation.

Que vous le vouliez ou non, notre monde est communication. Qui sait quoi et comment communiquer dispose d’un avantage sur les autres.

Que nous le voulions ou non, tout est communication, et qui sait communiquer peut atteindre ses objectifs sans pour autant se défaire de ses valeurs. C’est ça la plénitude, c’est cela la liberté : atteindre ses objectifs sans jamais renier ses valeurs essentielles, ses valeurs profondes.

De nos jours, vous n’êtes plus un demandeur d’emploi et les entreprises ne cherchent pas un demandeur d’emploi. Elles cherchent des talents, elles cherchent une valeur, une personne qui saura tout à la fois s’intégrer dans l’entreprise et lui apporter un supplément.

Aujourd’hui, vous n’êtes pas simplement un « entrepreneur », vous ne « vendez pas un produit ». Vous vendez ce que vous avez dans le ventre, vous vendez la raison pour laquelle vous êtes à votre compte, vous vendez ce en quoi vous croyez, vous vendez des valeurs. Et c’est bien cela que le consommateur veut acheter.

L’entreprise peut trouver des milliers de demandeurs d’emploi, le consommateur peut trouver des centaines de produits comme le vôtre.

C’est quoi un cadre ? Ça sert à quoi ?

Comment faire la différence ? En définissant vos valeurs, en cherchant et en trouvant le sens que vous voulez donner à vos actions. En créant votre cadre.

Vous pensez vraiment qu’un cadre est restrictif, vous avez peur de vous sentir enfermé ? Vous avez raison ! La grande majorité des êtres humains pense ainsi.

Il est vrai qu’un cadre, c’est une limite. Et forcément, qui dit limite, dit limitations. Et pour un être humain, se sentir limité, rien n’est plus oppressant. J’en conviens. 

Connaissez-vous, au moins de noms, les personnes suivantes :

  • Botticelli
  • Cezanne
  • Gaugin
  • Manet
  • Monet
  • Picasso
  • Rembrant
  • Renoir
  • Rubens
  • Vermeer
  • Arthus-Bertrand
  • Cartier-Bresson
  • Doisneau
  • Capa
  • Hamilton
  • Newton

Dans cette liste, certains noms doivent vous parler, d’autres peut-être moins. Prenons quelques autres noms marquants, issue d’autres domaines :

  • Sampras
  • Borg
  • Wilander
  • Noah
  • Platini
  • Zidane
  • Prost
  • Schumacher
  • Senna
  • Messi
  • Ronaldo
  • Federer
  • Nadal
  • Djokovic
  • Les sœurs Williams
  • Navratilova
  • Evert-Lloyd
  • Michael Jordan

Je pourrais en citer des dizaines ! Pourquoi tous ces noms ? Les premiers sont des peintres ou des photographes, les seconds sont des sportifs. Qu’ont-ils en commun ? De travailler dans un cadre.

Une toile est un cadre. La photographie, c’est l’art du cadrage. Le sport propose un terrain (ou un circuit), donc un cadre.

Le cadre permet de délimiter le champ d’action afin que la personne puisse y exprimer pleinement tout son talent et que le public voit et ressente. Voilà à quoi sert le cadre. Il canalise.

Pour une personne, le cadre est délimité par ses valeurs, ses qualités, ses défauts. Il est utile dans la recherche d’un emploi, dans l’obtention d’un nouveau poste au sein de l’entreprise dans laquelle vous travaillez. Il est utile à l’entrepreneur qui va partir à la conquête de son marché.

La cadre, donc le personal branding vous permet de communiquer, de parler de vous, de vous mettre en avant, de convaincre de votre valeur, de valoriser ce que vous faites.

Le personal branding, en vous apportant la connaissance de vous-même vous permet de créer en et mettre en œuvre les stratégies utiles pour atteindre vos objectifs.

Quel outil pour mettre en place son personal branding ?

C’est là que cela devient compliqué ! Il n’existe pas une méthode, mais des centaines ! Et parfois, le nombre d’exercices à réaliser pour parvenir à définir ses propres valeurs à de quoi rebuter la personne la plus motivée.

Je sais de quoi il en retourne, j’ai fait ce chemin. J’ai lu un grand nombre de best-sellers du développement personnel et du personal branding, j’ai suivi des formations plus ou moins utiles.

C’est finalement l’outil qui me semblait le plus curieux et le plus simpliste qui m’aura apporté les meilleurs résultats en un temps record. Le « pourquoi » (livré avec amis que sont le comment et le quoi).

Une fois que le « pourquoi » est défini, alors vous pouvez l’utiliser via les outils classiques du marketing comme :

  • Le storytelling
  • Les réseaux sociaux
  • Le blogging
  • La publicité
  • La communication interpersonnelle
  • Etc…

Ces outils redeviennent efficaces, pour 3 raisons simples

  • Vous savez pourquoi vous agissez,
  • Vous savez comment agir,
  • Vous savez ce que vous voulez.

Les bénéfices  du personal branding

Sous l’angle personnel

  • Vous avez une vision clarifiée de vos objectifs personnels et professionnels
  • Vous avez conscience des talents que sont en vous
  • Vous avez des certitudes, un socle solide qui vous permet de vous exprimer pleinement
  • Vous n’avez plus peur d’être vous.
  • Vous êtes capable de créer et entretenir des relations vraies avec les autres
  • Vous êtes en mesure de détecter les personnes qui pourraient vous être nocives
  • Vous comprenez mieux vos émotions et savez comment y faire face

Sous l’angle professionnel

  • Vous pouvez définir une ligne éditoriale précise
  • Vous maitrisez votre image, vous savez ce qui est bon et ce que vous devez éviter de faire
  • Vous avez la maitrise de votre présence sur les réseaux sociaux
  • Puisque vous communiquez au travers de vos valeurs, vous êtes capables de construire un réseau « gagnant-gagnant ».

Dans les deux cas, personnel ET professionnel, vous avez repris la main sur votre vie, vous lui avez redonné un sens, un sens en rapport avec vos valeurs, vos propres attentes.

Alors, pensez-vous toujours que le personal branding, c’est mort, c’est du mensonge ? Nous avons vu qu’il existe effectivement des gens qui en font un mauvais usage. Tout comme il existe de bons peintres et des mauvais, des sportifs de talents, et d’autres moins bons, nous savons qu’il existe des gentils et des méchants. C’est ainsi.

Pour finir, je suis persuadé que l’ambition du personal branding n’est pas d’inventer une personne que vous n’êtes pas. L’ambition du personal branding est de révéler et valoriser la personne que vous êtes.