Êtes vous doué d’intelligence émotionnelle ? Et à quoi sert cette intelligence ? Voici 14 points pour en savoir plus.

Nous sommes humains, et à ce titre, nous ressentons en permanence des émotions. La « société » nous a longtemps fait croire que les émotions étaient gênantes, inutiles, qu’il valait mieux apprendre à les faire taire.

Or, depuis les années 90 nous voyons émerger le concept d’intelligence émotionnelle et la science se penche de plus en plus sur la dimension émotionnelle de nos vies en apportant des preuves de leur importance dans la réussite de nos vies.

Voici donc 14 exemples de l’intelligence émotionnelle en action ainsi que son utilité dans nos quotidiens.

La richesse du vocabulaire émotionnelle

Nous vivons et ressentons tous des émotions. Problème : la plupart des êtres humains ne savent ni les reconnaitre, ni les nommer, et donc, ne peuvent les comprendre.

Dans ce cas, les émotions prennent le pouvoir sur vous, conduisant à des incompréhensions, des tensions, des choix irrationnels et contre-productifs.

A contrario, si vous savez reconnaitre et nommer vos émotions, vous êtes alors, non pas capable de maitriser l’émotion (qui, je le rappelle est un stimulus extérieur), capable d’y apporter une réponse intelligente, adaptée à la personne et la situation que vous vivez.

Vous êtes capable d’identifier plus précisément ce que vous ressentez : « Je vais mal » : Opprimé ? Irritable ? Anxieux ? Frustré ?

Vous êtes curieux des autres

L’autre n’est pas un danger. Il vous intéresse, vous avez envie de le connaitre, de savoir ce qu’il aime, n’aime pas, quel est son environnement. C’est de l’empathie.

La question ici n’est as d’aimer l’autre dans la dimension sentimentale, mais bien de le connaitre pour ce qu’il est.

C’est aussi une bonne façon d’enrichir vos connaissances humaines

Votre vision du monde évolue

La curiosité de l’autre conduit invariablement à une plus grande connaissance. Cette quête sans fin vous permet d’affiner jour après jour votre perception de l’autre.

Vous devenez plus agile, plus sensible, votre analyse s’affine de plus en plus. Vous êtes de plus en plus capable de vous aider vous-même à dépasser vos propres résistances, mais aussi les autres.

Vous connaissez vos points forts et vos faiblesses

Les personnes émotionnellement intelligentes parce qu’elles connaissent mieux leurs émotions sont capables de savoir et d’expliquer ce qui les fait bouger. Elles sont à même de créer un environnement propice à leur épanouissement.

Elles connaissent leurs forces, leurs faiblesses, et savent en tirer profit. Leurs émotions ne sont plus une entrave, mais bien une force, un levier qu’elles peuvent actionner pour atteindre leurs buts.

Vous êtes un bon évaluateur du caractère des autres

L’intelligence émotionnelle est en grande partie la conscience du monde qui nous entoure. Pas le monde entier, mais bien celui dans lequel nous évoluons : sphère professionnelle, personnelle, amicale, sentimentale.

La personne douée d’intelligence émotionnelle à conscience que les autres influx sur sa propre existence tout comme elle-même influe sur la leur.

Elle est de plus en plus capable de comprendre ces interactions, de décoder les gestes non verbaux, de comprendre ce qui n’est pas dit pas son interlocuteur et d’en dresser un portrait fidèle.

Vous gardez le contrôle

Votre intelligence émotionnelle vous donne du recul : vous n’êtes pas l’émotion, vous ne vous identifiez plus à elle. De fait, il est délicat pour les autres de vous mettre en colère. Cela peut toujours arriver, mais c’est bien plus rare que par le passé.

Grâce à l’IE, vous avez développé votre ouverture d’esprit et la confiance en vous, deux piliers indispensables pour ne plus exploser en plein vol à la moindre occasion.

Vous arrivez à dire « non » (à vous-même et aux autres)

L’intelligence émotionnelle, nous venons de le voir, va de pair avec la maîtrise de soi. Avec cette capacité nouvelle, vous êtes désormais en mesure de dire « non », que cela soit aux autres, ou à vous-même (non, je ne mangerais pas ce gâteau au chocolat, non, je ne vais pas me mettre en colère).

Vous agissez moins sous le coup de l’impulsion. Et vous éviterez le stress, la dépression ou le burnout. Parce que vous avez conscience de vos capacités, vous connaissez vos limites.

Dire non, vous permet de rester pleinement engagé là où vous avez dit « oui ».

Vous ne ressassez pas vos erreurs

Une personne à l’intelligence émotionnelle aiguisée est à même de prendre du recul sur ses erreurs. Elle comprend qu’elle n’est pas l’erreur. Elle fait le distinguo entre ce qu’elle est et ce qu’elle fait.

Il lui est alors bien plus facile d’observer ses erreurs, de les comprendre, et de les corriger, sans les ressasser durant des jours et des jours.

Vous donnez sans attendre en retour

L’intelligence émotionnelle, c’est aussi l’intelligence du cœur. Vous êtes capable d’avoir des gestes spontanés envers les autres, sans rien attendre en retour.

Un merci, un je t’aime, un sourire, un cadeau, vous agissez naturellement.

Vous n’êtes pas rancunier

La rancune est émotion des plus négatives. Elle vous tiraille de l’intérieur, vous laisse un goût amer tenace. Elle engendre du stress, et celui-ci est redoutable pour votre santé.

La personne douée d’intelligence émotionnelle est capable de faire table rase. Elle capable de comprendre le contexte et la situation ce qui facilite grandement le pardon et permet de vivre mieux. Sans ce gout amer.

Vous neutralisez les personnes toxiques

Nous connaissons tous des personnes dites toxiques, ces gens jamais satisfaits, toujours en train de dire du mal, de voir le mal, ces personnes qui se promènent avec un halo sombre autour d’elles. Ces gens sont épuisants.

Votre intelligence émotionnelle vous permet de garder une distance salutaire face à ce trou noir dévoreur d’énergie. Vous êtes capable d’écouter sans pour autant vous laisser aspirer.

12- Vous ne cherchez pas la perfection

La perfection n’est pas de ce monde, mais une grande majorité la recherche et ne vit que pour cela.

L’intelligence émotionnelle vous permet, nous l’avons vu plus haut, de vivre en acceptation tant de vos qualités que de vos défauts. Cela ne veut pas dire que vous ne faites rien pour être meilleur.

Vous vivez sans vous juger avec dureté, et vous ne vous laissez pas abattre par vos défauts. Vous êtes sortie de cette quête de la perfection. L’échec n’est plus une peur irrationnelle, vous l’acceptez, et vous savez y remédier.

Ce que vous avez suffi à votre bonheur

L’intelligence émotionnelle, c’est avoir conscience du monde qui vous entoure. Avec pour effet de bord très appréciable, cette faculté à voir et apprécier ce que vous possédez déjà. Le manque s’estompe.

Vous n’êtes plus le patin du marketing des marketing des marques. Votre esprit est libre et sait apprécier, se contenter.

Vous savez ce qui vous rend heureux, vous savez apprécier un sourire, un geste amical. Si le matériel reste important dans nos vies, ce n’est plus votre point de repère central.

Vous déconnectez

Vous êtes capable de vivre un week-end entier sans votre smartphone ou votre ordinateur. Vous êtes capable de vivre pleinement le moment présent, seul ou en présence de votre famille, de vos amis.

Vous limitez votre consommation d’excitants

L’alcool, la théine, la caféine, la cigarette, autant d’excitants qui à forte dose ont un impact négatif sur votre organisme.

L’intelligence émotionnelle vous aide à rationaliser votre consommation d’excitants.

Bonus Track : Vous êtes maitre de votre bonheur

Le conformisme et le mimétisme sont utiles à l’enfant qui découvre la vie.

À l’âge adulte, ils sont un piège, une prison dans lesquels nous nous enfermons sans en avoir conscience.

Or, une personne émotionnellement intelligente a développé sa conscience d’elle-même. Elle sait ce qui contribue à son bonheur et se détache peu à peu des pressions sociétales pour s’épanouir selon ses propres valeurs.

Cette personne sait trouver l’équilibre entre ce que les autres attendent d’elle et ce qu’elle attend d’elle-même. C’est elle qui guide ses pas, et non des pressions extérieures.