Croyez moi, je vous mens Couverture du livre Croyez moi, je vous mens
Ryan Holiday
Marketing
Globe
390

Marketing et mensonge

Tel aurait pu être le tire de ce livre, qui s'appelle "Croyez moi, je vous mens" (lire la chronique sur les Inrocks)

Un titre qui claque tel un coup de fouet fend l’air. Et le contenu est à la hauteur du contenu. En même temps, l’auteur n’est pas novice en matière de manipulation des médias.

« Croyez-moi je vous mens » lève le voile sur tout ce que le web propose de sale, de sordide, de nauséabond, dans une unique quête, un unique but : l’argent.

Ryan Holiday n’y va pas avec le dos de la cuillère, nous expliquant au passage quelles sont les stratégies qu’il a lui-même inventées et utilisées pour faire :

  • Connaitre une marque
  • Circuler de fausses informations
  • Faire le buzz

Ryan explique comment les blogs sont à l’origine de tout un tas de fausses informations, comment ils créent des personnages à la vie fictive, inventent des business qui ne tiennent sur rien, et comment les blogueurs s’enrichissent sur le dos de leur public.

Attention, tous les blogueurs ne sont pas à mettre dans ce panier puant de la course à l’échalote. Je vous concède toutefois qu’ils sont plus ou moins nombreux selon le secteur.

Dans la mode, le marketing, nous touchons là le gros lot. La majorité n’étant pas à un mensonge près pour un voyage ou un gros billet de banque. Ainsi va la nature humaine.

Extraits

"Le web comme support responsabilisant, c'est du bla-bla. Tout ce que vous consommez en ligne a été optimisé pour vous rendre accro".

"(...) la justification par un "je ne suis pas le premier à le dire" est très séduisante. C'est une manière de rejeter toute la charge sur un autre type ou le lecteur"

"Les gros titres n'ont pas vocation à refléter le contenu des articles mais à vendre ceux-ci"

"Nous les patrons de presse, nous prospérons sur le malheur des autres" (Note perso : aujourd'hui, beaucoup de blogueurs prospèrent sur l'ignorance des autres). 

Ce livre donnera sans doute la nausée au lecteur peu au fait des pratiques douteuses, il aura même du mal à croire tout ce qui est écrit, et prendre Ryan Holiday en grippe. C’est un peu comme dans Matrix, la pilule peut avoir du mal à passer.

Le livre est cynique, teinté d’humour noir, il est acide. Ça pique, et ça pique fort, très fort.

  • Avertissement : Vous êtes fan d’un gourou du développement personnel, de la mode, du « marketing », ce livre n’est vraiment pas fait pour vous, ne le lisez pas, vraiment ! Vous pourriez ne pas le digérer, pire, faire un rejet. Et pire encore ! Vous pourrez être amené à vous poser des questions… Houla ! Danger.

Et n'allez pas croire que le web est meilleur aujourd'hui. Il est sans doute pire. Cela n'empêche pas, dans ce merdier, de trouver des blogs (comme le miens ^^, ou de nombreux autres) qui n'ont pas envie de s'engrosser sur votre dos.

Méfiez vous des apparences, les plus gentils ne sont pas ceux qui ont l'air gentil. La vie, ce n'est pas un film ou les gentils et les méchants adoptent les comportements attendus (oui, j'ai l'air un peu méchant parfois, j'dis ça... ^^).

« Croyez-moi, je vous mens », un livre à ne pas mettre entre toutes les mains.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *