L’art de bien utiliser le pouvoir des mots

La parole est l’un des vecteurs de communication le plus utilisée. Nous parlons, nous parlons et nous parlons, encore et encore. Et bien souvent, lorsque nous faisons « silence », c’est pour être embarqué dans un flux de paroles : amis, proches, télévision, radio.

Nous entendons chaque jour des milliers de mots, de phrases. Impossible de tout retenir. Et pourtant, notre cerveau est capable de saisir l’essence même de toutes ces informations. En principe. Car la réalité est plus nuancée que cela.

Revenons-en en premier à notre parole, à ce que nous transmettons, chaque jour. Notre parole est-elle clarté ? Notre parole est-elle impeccable ? Entre ce que nous pensons et ce que nous exprimons, il est souvent un différentiel.

Ce différentiel est source d’incompréhensions, source de tensions. Et donc, source de conflits. Hé oui ma « bonne dame » !

Avoir des mots qui vont plus loin que ce que l’on pense, vous connaissez l’expression sans doute. Vous avez aussi le célèbre « tu ne comprends rien, tu ne m’écoutes jamais », ou encore le terrible « toi, on ne peut rien te dire ».

La liste des phrases pour bien faire comprendre à l’autre qu’il ne comprend rien à ce que nous lui disons est bien longue et, étrangement, chacun comprend bien. Marrant non ? (Second degré inside). En gros, le problème dans la communication, c’est l’autre. Il comprend rien. C’est pourtant clair !

Les mots sont des panneaux indicateurs. Ils donnent une direction et un sens à la conversation. Choisir le bon mot est donc important. Tant pour vous que pour la ou les personnes à qui s’adresse vos paroles.

Dit comme ça, là, tout le monde est bien d’accord. Et pourtant, nous sommes encore trop nombreux à parler sans y penser. De vrais moulins à paroles.

Notre parole exprime notre pouvoir créateur. C’est grâce à notre parole que nous manifestons les choses et que nous nous manifestons aux autres, au monde.

Le choix des mots peut nous ouvrir les portes de relations fructueuses, de réussites, de bien-être, ou au contraire, nous entrainer dans le chaos, la confrontation, la colère, la haine.

La parole, et donc les mots, est un vecteur de communication essentiel. Encore une fois, ceci semble évident et frappé du sceau du bon sens. Et pourtant, observer donc à quel point la communication est délicate et engendre bien des tourments.

La parole recèle en elle le pouvoir de changer nos vies. Des mots blessants, méchants peuvent nous plonger dans les abîmes, tout comme de belles paroles peuvent littéralement nous porter, nous transcender.

Dans un livre mondialement célèbre, il est dit « Que votre parole soit impeccable ». Impeccable n’est pas à lire au sens de la propreté.

Il est plus ici question de ne pas avoir des mots que nous pourrions regretter plus tard, de ne pas avoir de mots violents à l’égard de nous-mêmes. Ne pas s’apitoyer, ne pas faire preuve d’orgueil.

Tout comme il n’est pas non plus question d’agresser autrui verbalement, de ne pas laisser peurs et colères prendre le dessus et s’exprimer de façon violente.

Les mots sont comme nos mains, ils peuvent rassurer, caresser, protéger, ou bien être l’expression de la violence.

Sachez pour finir qu’il est une « loi ». Tout ce que vous envoyez vous revient tôt ou tard. La parole est précieuse. Je vous invite à prendre le temps de choisir vos mots avant de vous exprimer, cela en toutes circonstances.

Car tout part de vous, tout revient à vous.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *