Brand Utility 1
Brand Utility 2

Qu’est-ce que le Brand Utility ?

Si vous êtes un peu au fait de la langue anglaise, vous avez sans déjà traduit ce terme par vous-même. Le brand utitity, c’est l’utilité de la marque. Bien. Mais c’est quoi ce truc dans les faits ?

En quoi une marque peut-elle être utile à son public en dehors des produits qu’elle vend sur un marché donné

Prenons un le célèbre exemple de la marque Michelin pour que vous puissiez bien comprendre.

Au début des années 1900 (internet n’existait pas…) le célèbre fabricant français de pneumatique décide de créer un guide lors de l’Exposition Universelle de Paris. Ce guide à vocation publicitaire regroupe des informations utiles avec une liste de garagistes, de médecins, et le plan de certaines villes de France.

En 1920, le guide s’étoffe et recense désormais un grand nombre de restaurants étoilés et devient payant.

Depuis, ce guide est devenu une institution mondiale et pas moins de 30 millions d’exemplaires se sont vendus partout dans le monde. Belle réussite n’est-ce pas ?

Alors, vous allez me dire, « Stef’, t’es bien mignon, mais je n’ai pas les moyens de Michelin, je suis juste un entrepreneur, et j’en ai un peu marre que l’on me donne des exemples dont je ne peux pas vraiment m’inspirer ».

Vous avez cent fois raison, car moi aussi, ces exemples me fatiguent, pour la simple et bonne raison que je suis dans le même cas que vous.

Être utile à son public quand on n’a pas de budget marketing

Face à tous ces exemples, le premier réflexe de beaucoup de lecteurs est un sentiment d’impuissance, un long soupir et un bon coup de mou.

« Comment est-ce que je peux faire, c’est impossible, je n’ai pas les moyens de faire des trucs pareils. Ce ne sont pas les idées qui me manquent, mais je n’ai pas les moyens. »

Avec ça, nous voilà bien embarqués tiens ! Certes, nous n’avons pas les moyens financiers de Michelin, Red Bull, Coca Cola, c’est vrai. Et une fois que l’on a dit cela, hé bien nous n’avons rien dit.

Et nous oublions un avantage certain ! Le public à envie de sentir proche des marques. Vous voyez le truc venir ou pas du tout ?

Vous êtes comme vos lecteurs, et inversement. Vous êtes une personne lambda, sans vouloir vous dénigrer ou vous manquer de respect. Et vous connaissez les mêmes difficultés qu’eux, vous avez peu ou prou les mêmes moyens financiers qu’eux.

En résumé, vous vous ressemblez naturellement. Et c’est un sacré avantage ! Et un avantage sur lequel vous pouvez miser.

Valoriser vos points communs avec le public

Comment tirer parti de cet avantage ? En créant du contenu qui parle des difficultés que vous avez rencontrées, de la façon dont vous abordez le problème, de la façon dont vous l’avez résolu. Attention à ne pas verser dans la caricature façon gourou du web…

Pour un problème donné, le nombre de supports proposés pour communiquer est assez vaste :

  • Un article de blog
  • Un post sur les réseaux sociaux
  • Une infographie
  • Un podcast audio
  • Une vidéo

Ce sont donc pas moins de 5 possibilités de communiquer qui sont à votre disposition. Vous avez le choix des armes.

Vous n’êtes pas obligé de tous les utiliser. En ce qui me concerne, j’adore le blog, puisque je peux tout centraliser dessus.

Je peux y reprendre mes vidéos et mes podcasts, je peux créer un ensemble de contenus utiles en créant une sorte de bibliothèque pour les questions que se posent les entrepreneurs individuels, je peux apporter des réflexions très personnelles, tester des écrits différents. Je peux jouer, m’amuser, essayer de surprendre, de toucher, d’intéresser.

De plus, le blog est outil qui travaille pour moi toute l’année, non-stop grâce au référencement naturel.

Ensuite, j’utilise les réseaux sociaux pour le contact immédiat. En réalité, je n’utilise qu’un seul réseau : LinkedIn. Je n’ai aucun intérêt à être sur Instagram ou Pinterest par exemple.

Découvrir les problèmes de ses lecteurs

L’une des grosses difficultés est de savoir aussi précisément que possible les solutions que recherchent vos lecteurs. Il existe une réelle différence entre ce que vous pensez et le besoin réel de vos prospects.

Avec l’expérience, je me suis rendu compte que le besoin exprimé n’est pas nécessairement le besoin réel. Ce qui nous complique singulièrement la tâche, il faut bien l’admettre.

Pour savoir ce que le public a en tête, il n’existe pas 36 solutions, vous devez être attentif au moindre détail. Je vous invite à lire mon article sur le sujet, article qui vous donnera des pistes pour cerner les besoins réels de vos lecteurs.

Le Brand Utiliy est une donnée importante. Vous devez savoir que si vous souhaitez prendre place dans l’esprit des lecteurs, vous serez jugé sur des critères de valeur d’usage. En termes plus simples : les contenus que vous proposez répondent-ils aux attentes de vos lecteurs ?

Le Brand Utility est un contenu dit « mode d’emploi », ou pédagogique, avec pour but de créer une relation pragmatique avec le lecteur.

Le 226 est bien dans cette lignée. Le but de ce blog est de vous aider à appréhender, comprendre et utiliser le marketing en tant qu’entrepreneur individuel, de vous apporter des pistes de réflexion et des leviers utilisables au quotidien.

Vous parler des grandes marques ne vous serait pas d’un grand secours dans votre quête de visibilité et de croissance.

La question qui se pose désormais pour vous est de savoir comment vos contenus peuvent être utiles à vos lecteurs. Et plus vous serez utiles, plus vous aurez de chances de gagner en autorité, et donc, vous aurez plus de chances de vendre.